Chancelier: le Venezuela est un partenaire fiable pour le groupe Brics

Le Venezuela a réitéré mardi son intérêt à rejoindre le groupe Brics en tant que membre à part entière.

C'est ce qu'a déclaré le Chancelier de la République, Yván Gil, lors de la réunion des ministres du bloc de pays, qui se déroule à Nijni Novgorod, en Russie.

Gil a souligné la loyauté démontrée du Venezuela envers les principes d'indépendance, d'amitié, de solidarité et d'intérêts partagés des Brics.

En ce sens, il a assuré que « nous sommes et serons un partenaire fiable, doté de force et de détermination politique pour promouvoir un multilatéralisme inclusif, la défense du droit international, l'exigence d'une plus grande représentation des pays émergents et des économies en développement dans le système des Nations Unies, ainsi que ainsi que le renforcement des BRICS en tant qu’alliance pour une croissance mutuellement accélérée.

Gil a indiqué que le Venezuela met au service des Brics sa vaste expérience dans les processus d'intégration régionale, tels que la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes, l'Union des nations sud-américaines, l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique-Traité commercial de les peuples et Petrocaribe.

De même, il a déclaré que le Venezuela ratifiait sa volonté d'apporter aux Brics ses vastes ressources naturelles, y compris la première réserve certifiée de pétrole au monde, la sixième de gaz, ainsi que d'abondantes ressources minérales, comme le fer, le cuivre, l'argent, la bauxite, le coltan. , nickel, rhodium, titane, entre autres.

« La position géographique est un autre élément à souligner pour son évaluation en tant que porte d'entrée et connexion potentielle pour l'Amérique du Sud, l'Amérique centrale et les Caraïbes », a déclaré la chancelière, qui a souligné que le Venezuela serait « la deuxième nation du continent américain à faire partie d'un tel pays ». un groupe prestigieux, pour contribuer à l’équilibre nécessaire et indispensable de l’univers comme le proposait il y a plus de 200 ans le Libérateur Simón Bolívar, promoteur de la multipolarité.

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères a ajouté que les BRICS sont appelés à devenir le moteur de la démocratisation de l'économie mondiale, ainsi que de la défense de la souveraineté et de l'égalité entre les États.