Clôture des tables électorales lors des primaires présidentielles au Chili

Après une journée calme au cours de laquelle une grande partie des Chiliens ont été convoqués aux primaires en vue des élections présidentielles de novembre, les tables de vote ont fermé à 18h00 locales.

Comme prévu, la fréquentation des urnes, très faible dans les premières heures, a commencé à augmenter au fur et à mesure que s’avançait ce froid dimanche de l’hiver austral et à la fin du suffrage il y avait des files dans plusieurs centres de vote.

Comme le rapporte le Service électoral (Servel), les résultats pourraient être connus après 20h00 compte tenu de la rapidité habituelle du processus de dépouillement dans ce pays d’Amérique du Sud.

Cependant, des données non officielles et préliminaires sur le vote à l’étranger dans les pays qui ont déjà conclu en raison du décalage horaire, ont montré des données importantes.

Selon le quotidien conservateur El Mercurio sur son site Internet, il existe en Europe une préférence notable pour le candidat communiste Daniel Jadue au sein du bloc I Approve Dignity, tandis qu’en Asie il partage les triomphes avec son concurrent Gabriel Boric.

Pendant ce temps, dans le bloc de droite Chile We Go Abroad Sebastián Sichel, qui se présente comme un indépendant, prend la tête, ce qui serait la surprise du jour, car jusqu’à aujourd’hui, tous les sondages montrent le vétéran Joaquín Lavín comme vainqueur et Sichel est apparu loin derrière dans les préférences.

De même, dans l’ensemble du vote en Europe et en Asie, les Chiliens ont voté massivement pour le pacte de la gauche approuve la dignité, selon des données partielles, alors que le vote dans les Amériques n’est pas encore connu, a rapporté Prensa Latina.

★★★★★