Le Venezuela

Début de la consultation publique de la loi organique des zones économiques spéciales

La Commission de l’Economie, des Finances et du Développement National, du siège de la Cantv, entame ce mardi la Consultation publique nationale, par visioconférence avec plus de 345 utilisateurs connectés via zoom, dont des hommes d’affaires, des industriels et l’équipe gouvernementale, pour présenter le projet de loi de Zones selon l’article 82 de la Constitution de la République bolivarienne du Venezuela.

Orlando Camacho, vice-président de la Commission permanente des finances et du développement économique, qui a présenté le projet de loi, a assuré que des opportunités d’emploi seront générées et que la croissance économique sera activée en fonction du bien-être des Vénézuéliens.

« Les ZES sont des territoires dont le développement favorise les investissements privés nationaux et internationaux qui permettront la croissance économique du pays », a déclaré Camacho.

Les ZES seront articulées en fonction de leur zone géographique et des parcs industriels nationaux productifs, elles deviendront des plateformes d’exportation, de développement industriel et de modernisation technologique.

De son côté, le député José Vielma Mora, président du Sous-comité national de la production, a souligné qu’au Venezuela il n’y a pas eu de loi organique sur les zones économiques spéciales qui les exploitent, il n’y a eu que des décrets et c’est à cause d’eux que les résultats attendus , examinez un communiqué de presse de la commission des finances du Parlement.

«Cette loi a pour régime d’investissement légal dans le cadre des principes de souveraineté économique,
l’indépendance, l’autodétermination, la coresponsabilité, la solidarité et la transparence, sont capables de garantir des conditions suffisantes de
sécurité juridique, anti-blocus international et moyens de relance économique « 

Cette loi est née de l’étude des économies de pays alliés comme le Vietnam, la Chine, la Turquie qui ont ouvert leurs portes aux investissements étrangers pour soutenir, protéger et augmenter leur capacité économique.

En ce sens, la Commission permanente de l’économie, des finances et du développement national invite le peuple vénézuélien à participer activement avec sa contribution et à contribuer à l’ouverture économique du pays, l’attraction des investissements étrangers par la poste. [email protected]

Loi anti-blocus

Jesús Farías, président de la Commission économique, financière et de développement national, a indiqué que le soutien au parlement et à travers le débat sur la loi sur les zones économiques spéciales est important pour tenir compte du blocus que le pays a subi.

La loi anti-blocus établit que l’économie du Venezuela sera une économie mixte, où les différentes formes de propriété coexistent: État,
privé, ouvrier, communal; tout cela sous la direction de l’Etat et des intérêts historiques des travailleurs.

« Compte tenu des conditions d’extrême faiblesse financière de l’État, imposées par le blocus, il est essentiel de stimuler les investissements privés nationaux et étrangers et les ZES permettraient la production, le remplacement des importations, le développement industriel et la transformation des matières premières »

Vous pourriez également aimer...