La Colombie

Deportes Tolima et sa récente déclaration sur le cas de Giovanni Moreno de l’Atlético Nacional

La première partie de la finale de la Liga BetPlay Dimayor 2022 J’ai été joué au milieu de grandes controverses, après National Athlétisme et Sports Tolima Ils se retrouveront à l’Atanasio Girardot mercredi dernier, où l’équipe de Medellin s’est imposée 3-1.

Cependant, l’équipe d’Ibagué a fait une annonce indiquant que, malgré le fait que l’un des joueurs de Nacional ait été sanctionné, puis autorisé par Dimayor et plus tard mis sur le terrain, il a joué sous protestation pour l’événement inhabituel, réclamant même les trois points qui ont été remis à leurs adversaires.

L’équipe de Tolimense insiste sur sa position et considère l’inclusion de Jean Moreno dans l’équipe de joueurs qui ont disputé le match aller, en raison de la sanction imposée pour deux dates pour des actes irrespectueux devant les supporters des Millonarios lors des demi-finales de la ligue colombienne.


Gio Moreno joueur du National Athletic.  Photo: Instagram giovanny_moreno10

Gio Moreno joueur du National Athletic. Photo: Instagram giovanny_moreno10

Bien que sa première déclaration ait été faite quelques minutes après la fin du match, une déclaration officielle a été publiée ce vendredi pour étoffer ses affirmations concernant l’affaire Moreno.

Voici le communiqué complet de Deportes Tolima :

« NOS RAISONS ET LE DROIT DE CHACUN

Giovanni Moreno a dû purger la sanction de 2 dates consécutives à partir du 16 juin.

La sanction a été notifiée le 15 juin 2022, ce qui signifie incontestablement qu’elle a des effets juridiques à partir de 24 heures après sa notification ; soit à compter du 16 juin 2022. (Article 21 CDU : « … dans les championnats organisés par la FCF ou DIMAYOR, les suspensions seront purgées consécutivement à partir de 24 heures après leur notification… »).

Le match disputé entre l’Atlético Nacional et l’Atlético Junior le 15 juin ne compte pas pour le respect de la sanction. Et donc il n’a pas respecté le budget de l’article 42 CDU pour demander la suspension de sa sanction.

Lors du match d’hier, le 22 juin, le joueur était aligné et a joué précisément à la date à laquelle il purgerait la première date de sa sanction.

Ce n’est rien de différent du fait qu’ils ont commis une infraction passible de perte par retrait ou démission, laissant le match d’hier 0-3 en faveur de Tolima. (Article 83 CDU : « Infractions passibles de la défaite par forfait ou démission. d) Au club, à l’équipe municipale ou départementale qui fait agir sur le terrain de jeu ou permet la présence sur le banc de remplaçants, de joueurs suspendus ou invalides »).

La Commission de Discipline du Championnat a une opportunité unique de restaurer la crédibilité et la confiance dans la justice sportive qui feront tant de bien à nos compétitions ».


Communiqué Sports Tolima.  Photo: Twitter Sport Tolima

Communiqué Sports Tolima. Photo: Twitter Sport Tolima

Vous pourriez également aimer...