Le Venezuela

À Mérida, ils ferment le chemin avec Táchira et Trujillo

Le passage provisoire établi par la rivière Guaruríes, sur le tronc 001, est suspendu pour la circulation des véhicules par mesure de prévention et de sécurité, a rapporté mardi le président de la protection civile de Mérida, Luis Lobo Sivoli.

Il a expliqué qu’à la suite des récentes précipitations dans la région andine, il y a eu une augmentation du débit dudit affluent qui traverse le pont de Guaruríes.

La route touchée se trouve dans le péage de la population de Zea et l’usine de remplissage du Km 15 de l’état de Mérida. Ce tronçon relie la ville d’El Vigía de l’entité Merida à la ville de San Cristóbal de l’état de Táchira.

De même, Sivoli a déclaré qu’un autre passage routier restreint est celui qui mène à l’État de Trujillo, à travers les secteurs de la Quebrada de Cueva et de La Puerta, en raison de glissements de terrain et de glissements de terrain sur l’autoroute.

Col affecté dans l’axe de la vallée de Mocotíes

Dans la municipalité d’Antonio Pinto Salinas (Santa Cruz de Mora), ils signalent le débordement du ruisseau Mejías, qui a provoqué une inondation partielle dans le stade de football.

Toujours dans la municipalité de Tovar, il y a eu une augmentation du débit de la rivière Mocotíes et de ses affluents El Silencio, Cacagüita, La Jabonera et El Ocho.

Dans le secteur Curva del Diablo, les autorités ont indiqué que le col est en danger, en raison du glissement de matériaux sédimentaires.

À l’entrée de la ville de Tovar et du secteur El Peñón, un glissement de matériau rocheux a été généré sur la route, également dans le secteur il y a cinq torrents intermittents actifs dus aux eaux de pluie.

De son côté, dans le secteur de La Jabonera, les récentes pluies ont fait tomber un arbre qui a touché une partie des lignes électriques.

Dans le secteur de Monseñor Moreno, dans l’axe de la vallée de Mocotíes, les routes ont également été touchées par le glissement de matériel rocheux.

Les autorités de la municipalité de Zea ont signalé une augmentation du débit des ruisseaux Murmuquena, El Playón et Caño Negro. De plus, le passage à risque persiste dans les secteurs de San Simón et La Roca, entre les kilomètres 3 et 4, en raison des coulées de boue et de dentrite.

Víctor Bustamante, maire de la municipalité de Zea, a signalé l’augmentation du débit de certains ruisseaux via le compte Instagram @alcadiazeaoficial.

Actions à Mérida

Plus de 1 500 responsables des agences de prévention et de sécurité seront déployés via un commandement unifié dans l’entité andine, a expliqué Sivoli.

Les pompiers de Merida, les responsables de la protection civile, la Garde nationale bolivarienne, les maires, les entités nationales, l’exécutif régional travaillent ensemble par le biais du Comité de protection contre les risques.

Sivoli a souligné qu’à partir de ce mardi après-midi, les responsables du PC entreront dans une caserne de type A afin d’être prêts et disposés à faire face à toute éventualité météorologique.

« Le respect des directives du président Nicolás Maduro et du gouverneur Jehyson Guzmán en matière de protection de la vie des citoyens », a déclaré Sivoli.

Il a ajouté que les rivières, les ruisseaux et les lits des rivières sont constamment surveillés pour donner une alerte précoce et protéger les habitants des zones vulnérables.

Le secrétaire général du gouvernement, Richard Lobo, a souligné qu’il existe un plan préventif, qui consiste à canaliser et à nettoyer les rivières, les ruisseaux et les affluents d’eau avec plus de 30 fronts de travail avec de la machinerie lourde dans les différentes zones touchées par les pluies dans ces six mois.

« Grâce au gouvernement bolivarien, les rivières et les affluents ont été canalisés et nettoyés, ce qui nous a aidés à atténuer ces fléaux de la nature », a déclaré Lobo.

Il a décrit que sur les 23 municipalités, au cours de cette année, 20 municipalités de l’État de Mérida ont été touchées par les pluies, et au cours des dernières heures, cinq juridictions ont été touchées.

Les municipalités les plus touchées sont Zea, Tovar et Alberto Adriani en raison de l’augmentation du débit des rivières et des dommages aux routes. L’axe de Páramo et Pueblos del Sur n’ont subi aucun dommage, a ajouté Lobo.

En ce qui concerne les travaux de réhabilitation effectués sur le pont de Guaruríes, Lobo a signalé qu’ils sont suspendus en raison de l’augmentation du débit du fleuve, mais les travaux sont dans une phase d’aboutissement pour rétablir la circulation automobile.

Il a également annoncé que le système de prévention des catastrophes a été activé dans l’entité andine.

Vous pourriez également aimer...