Le Brésil

Des chercheurs font un voyage pour défendre la science contre les coupes dans le secteur

São Paulo – Des entités universitaires, des scientifiques et des chercheurs brésiliens tiendront ce mardi (23) la 3e Conférence sur la mobilisation pour la défense de la science. Le mouvement est idéalisé par la Société brésilienne pour l’avancement de la science (SBPC) et fait face aux coupes sombres du gouvernement Bolsonaro dans le secteur. Des activités seront menées telles que des cours en ligne et des débats avec la participation de parlementaires et de représentants d’entités scientifiques. Un « tweet » est également prévu à partir de 10h avec le hashtag #SOSScience.

« L’objectif est d’inverser les coupes, ainsi que de solliciter le déblocage des ressources du Fonds national de développement scientifique et technologique (FNDCT), principale source de financement de la recherche scientifique dans le pays, et le réajustement des bourses, qui sont gelés depuis 2013 ″, précise la secrétaire générale de la SBPC, Claudia Linhares Sales. Une manifestation en personne est également prévue à 11h00 devant le bâtiment du ministère de l’Économie, à Brasilia.

À 14h00, il y aura un événement en ligne intitulé « Quelle est la valeur de la science ? », qui sera diffusé sur la chaîne YouTube de l’Association nationale des étudiants diplômés (ANPG). Parmi les entités qui planifient des actions de mobilisation figurent l’Association brésilienne d’anthropologie (ABA), avec le débat « Faire de la science et défendre les droits : la valeur de l’anthropologie ». La Fédération Brésilienne des Associations de Communication Scientifique et Académique (Socicom) promeut le débat « Communication, Science et Démocratie ». Et, toujours, la Société brésilienne de biosciences nucléaires (SBBN), organise une master class donnée par la chercheuse en oncologie Maria Paula Curado, spécialiste en santé publique et professeure à l’Université fédérale de Goiás. Journal des sciences.

troisième acte

Ce sera la troisième mobilisation de la société scientifique pour tenter de freiner la précarité de la recherche au Brésil. » La première Mobilisation pour la Défense de la Science a été réalisée par la SBPC le 15 octobre (…) Lors de la manifestation les entités ont organisé un tweet et la table ronde « Coupes dans le budget du MCTI : quelle est la solution ? (…) Le 26 octobre c’était au tour de la 2e Mobilisation pour la Défense de la Science. L’acte faisait partie d’une série d’actions organisées par l’Association nationale des étudiants diplômés (ANPG), avec le soutien de la SBPC et d’entités académiques et scientifiques. Le programme comportait un mélange d’activités en face à face et virtuelles qui commençaient par un tweet le matin », explique SBPC.

Vous pourriez également aimer...