Frida Sofía sur son retour à la télévision : je me consacre à ce qu’ils me paient

Frida Sofía est revenue au concours de danse « Regardez qui danse ¡La revancha ! La Mexicaine de 31 ans était reconnaissante de l’opportunité de participer à la compétition sur la chaîne Las Estrellas (Televisa) après sa tentative ratée en 2023, a souligné le magazine People En Español.

« Nerveux, mais les nerfs sont bons, très reconnaissants, c’est la première fois que je danse cassé, je me suis fait une entorse, mais je suis revenu. C’est un rêve d’être ici, de me laisser être, parce que j’ai de la lumière et je veux briller », a déclaré Sofía lors du programme qui a débuté dimanche dernier, le 21 janvier.

« Je suis que tu m’aimes ou que tu me détestes, mais que tu vas te souvenir de moi ; ça a laissé une trace. Je me consacre à tout ce pour quoi ils me paient », a-t-il ajouté.

La danse dans les veines

Lors de sa présentation dans l’espace, la fille d’Alejandra Guzmán a parlé de sa fascination pour la danse, assurant qu’elle était dans son sang et a clairement indiqué qu’elle n’avait pas peur des critiques.

« La danse dans ma vie a été plus que tout une arme de discipline, depuis toute petite j’ai dansé le ballet et (ça) m’a appris à m’exprimer avec mon corps… alors donne-moi de la salsa, du tango, des claquettes, du contemporain, du ballet, peu importe. tu veux, même du reggaeton », a-t-il déclaré.

Dans la nouvelle saison du programme, chaque participant représentera une fondation à laquelle sera alloué l’argent du gagnant. L’organisation de Frida Sofía s’appelle Nami et se consacre à éliminer le tabou et la stigmatisation des maladies mentales, « qui ne peuvent pas être vues, mais qui existent », a-t-elle souligné lors de l’entretien.

Les huit participants ont dansé dans des duels dont les juges : Bianca Marroquín, Isaac Hernández et Roselyn Sánchez, ont sélectionné le meilleur de chacun pour passer à un autre tour et ainsi choisir qui bénéficierait de l’immunité la semaine suivante.

La chanteuse « Ándale » est aux côtés de Sandra Itzel, Raúl Coronado, Amara La Negra et Diego Amozurrutia, Lamda García, Lis Vega et Adrián Lastra.

Son retour

Le mannequin est devenu l’un des personnages les plus controversés ces dernières années, notamment depuis qu’elle accuse sa mère d’avoir une relation avec Christian Estrada, son ex-compagne.

Une autre des controverses les plus notables concernait les abus sexuels présumés qu’il dit avoir subis de la part de son grand-père, le chanteur Enrique Guzmán. Selon Frida, cela s’est produit alors qu’elle n’avait que 5 ans.

Celui qui est né à Mexico a participé à la télévision à des productions telles que « Rica, célèbre, latina », une émission de téléréalité lancée par Estrella TV aux États-Unis en 2022.

En 2023, Frida Sofía a également été annoncée comme l’une des participantes de « Mira qué baila : La revancha », une émission de téléréalité d’Univisión. Cependant, dans le deuxième programme, elle n’est pas apparue et a été éliminée. Maintenant, il revient pour montrer son talent en danse.

Procès possible

Après avoir refusé de participer à la quatrième saison de « La Maison des Célèbres », qui commence ce soir sur Telemundo, Frida Sofía pourrait poursuivre en justice cette chaîne de télévision pour avoir confirmé son entrée avant de parvenir à un accord. Cela a été confirmé par Gustavo Adolfo Infante dans l’émission « Sale el sol ».

« Telemundo avait obtenu un permis de travail pour qu’elle puisse voyager au Mexique et tout allait bien pour qu’elle vienne. Le problème est que quelqu’un, un conseiller juridique, un avocat ou quelque chose comme ça, a dit à Frida :  » Ce n’est pas pratique pour toi d’aller au Mexique parce que tu as tellement de problèmes juridiques ici à Miami qu’ils ne te laisseront probablement pas revenir. .’ Bref, elle décide de ne pas entrer, alors ils arrêtent d’attendre sur Telemundo », a-t-il déclaré.