Le Venezuela

Ils assurent que Petro enterrera le cartel de Lima

Le membre de la Commission permanente de politique étrangère de l’Assemblée nationale, Saúl Ortega, a indiqué qu’avec la prise en charge de Gustavo Petro en Colombie, l’agenda de paix, les relations avec le Venezuela seront garanties et, surtout, cela permettra « d’enterrer le Lima cartel, un groupement qui allait à l’encontre de l’agenda de l’Amérique latine et des Caraïbes, qui voulait recoloniser et faire de cette partie du monde l’arrière-cour des États-Unis.

Je pense que nous enterrons cette mission malheureuse.

Il a souligné qu’il est important qu’un agenda pour la paix soit assumé et il est à espérer que cet agenda pourra être établi lorsque la Colombie aura une autre administration opposée à l’ingérence. « C’est clair, la prospérité arrive pour les deux nations. »

Tanus : la relation binationale favorisera l’économie

« Les relations avec le Venezuela sont nécessaires et nécessaires pour l’économie colombienne », a déclaré le directeur de l’Association des Colombiens au Venezuela, Juan Carlos Tanus.
Lors d’une interview sur VTV, il a soutenu que le président élu, Gustavo Petro, entend créer plus de 80 000 emplois dans la zone frontalière.

En outre, il a évoqué le cas de la société vénézuélienne Monómeros, qui, selon lui, a été saisie. « La justice doit trouver les responsables de Monómeros et rendre sa fonction et son contrôle à l’État vénézuélien », a-t-il déclaré.

Enfin, concernant l’attention aux migrants, il a souligné que le dévouement des deux gouvernements permettra aux personnes de retourner dans leur pays.

Avec des informations de Dulce Feliciano et Yairín Torres

Vous pourriez également aimer...