Le Venezuela

Ils motivent le paiement du nettoyage urbain à Brion

Une équipe de 15 promoteurs de la commune de Brion dans l’état de Miranda est déployée dans les paroisses de Higuerote, Curiepe et Tacarigua afin de sensibiliser la population au paiement de la redevance pour le nettoyage urbain, ressources destinées exclusivement au nettoyage des ce territoire de Barlovento de manière opportune et efficace.

Le directeur de la gestion et de la collecte de la société de production sociale intégrale des déchets solides et de la gestion des déchets (Mairedes), Wilmen Zorrilla, a souligné que les promoteurs de la collecte soulignent les avantages d’avoir une ville soignée, comme un facteur important pour la réactivation de l’appareil productif et le tourisme, conformément à la politique du maire Yohan Ponce.

Le personnel est également le destinataire des suggestions et des plaintes pour donner une réponse immédiate aux citoyens.

« Le secteur commercial a été réceptif. Vous vous sentez en droit de nous réclamer parce que vous payez. On pensait au début qu’il allait s’opposer, mais tout le monde s’est conformé », a-t-il dit.

Cette tâche a commencé en avril de cette année et jusqu’à présent, seuls 20 % de la population se conforment à cette obligation. Avec les promoteurs, l’objectif est de motiver les 80% restants à payer mensuellement le service. Dans les trois paroisses, il y a environ 320 000 logements, environ, de toutes les couches sociales.

L’ordonnance fixe les montants en fonction des zones, de l’activité économique et de la capacité contributive des couches sociales A, B, C et D. Les tarifs varient de 2,5 Bs à 40 Bs par mois. Ni la rétroactivité ni les effets confiscatoires ne sont prévus.

« Nous devons tous collaborer ne serait-ce qu’avec un grain de sable pour que tous les habitants qui font vivre la commune contribuent à avoir une commune propre, car ces ressources sont destinées uniquement et exclusivement à l’acquisition, au repowering de la flotte et à tous les intrants nécessaires pour fournir le service », a déclaré Zorrilla.

Le personnel explique les avantages d’une ville propre

Ils reprennent la collecte des toilettes

Il a dit qu’il y a six ou cinq ans, la municipalité a cessé de recevoir le peu de revenu pour ce concept, parce que le service a cessé d’être facturé sur les factures de Corpoelec.

« Personne n’a payé la taxe de nettoyage urbain et en raison de l’effet inflationniste, nous n’avons pas calculé combien d’argent la municipalité a cessé de recevoir à ce moment-là », a-t-il déclaré.

Zorrilla a souligné qu’avant de commencer à facturer le service, le maire Ponce a ordonné le repowering des unités de collecte et le nettoyage des paroisses afin que la population remarque les travaux. Le département des opérations s’est consacré au travail 24 heures sur 24 et « sans facturer un seul centime », comme il l’a indiqué. Actuellement, ils maintiennent ce système pour être en communication constante avec les communautés.

Le maire a également sauvé Mairedes, qui avait été créé en 2012, et lui a apporté tout le soutien juridique, logistique et financier, et maintenant il est en pleine production.

Cette Entreprise Sociale de Production (EPS) a créé cette année le service Gestion et Recouvrement en charge de l’établissement des factures et des relevés de compte. De plus, il a permis aux contribuables de payer plus facilement aux dates assignées par point de vente et de transfert.

Avant il y avait beaucoup de déchets accumulés car la municipalité n’avait pas de flotte de véhicules. Le personnel n’avait aucun moyen de faire le travail. Ils réinvestissent actuellement des ressources dans le nettoyage, la récupération des camions compacteurs et la fourniture au personnel d’uniformes, de gants, de bottes et de substances chimiques pour l’hygiène personnelle, et travaillent également à l’amélioration des salaires.

La société de la mairie est également en charge de l’entretien et de l’adaptation de la décharge municipale, une tâche constante. Le maire a un plan pour reclasser le papier et le carton, ainsi que le plastique et le verre pour les réutiliser, ce qui signifiera que moins de déchets arriveront à la décharge.

Les projets à proximité se concentrent sur l’approfondissement de la collecte, la réactivation des unités, l’augmentation des itinéraires, le placement des conteneurs dans des endroits stratégiques, la résolution des problèmes que le service présente dès que possible et l’atteinte de toutes les couches sociales.

Les délais de service ont été raccourcis

Le président de cet EPS, Manddy Sifontes, a souligné que jusqu’à présent cette année, plus de 12 000 tonnes de déchets solides ont été enlevés dans toute la municipalité.

Il a affirmé que le service a été régularisé car auparavant le camion passait tous les 15 jours et maintenant la fréquence a été réduite.

La zone commerciale de Higuerote est visitée deux ou trois fois par jour, avant ce n’était qu’une seule fois ; et à Tacarigua, ce qui se faisait chaque semaine se fait désormais quotidiennement, en fin d’après-midi. Dans ces endroits, un plus grand volume de déchets est généré par l’activité commerciale et il y a plus de mouvement de personnes.

Au travail quotidien s’ajoute l’attention portée à 25 communautés, ainsi que les dépôts d’ordures privés des centres commerciaux et des entreprises.

Les communautés éloignées adjacentes aux limites avec l’état de La Guaira, telles qu’Aricagua et Pueblo Seco entre autres, sont fréquentées lors de journées spéciales toutes les deux semaines ou plus.

Aussi parce que les routes présentent des difficultés, bien que le maire Ponce récupère les routes qui faciliteront l’accès aux services publics et de base.

Sifontes a indiqué qu’ils ont permis à un groupe de nettoyeurs de rue de placer les ordures à des points stratégiques où les camions les ramassent. Ce groupe de femmes travaille dans des zones commerciales, jusqu’à présent et elles sont toujours vigilantes.

D’un seul camion compacteur qui fonctionnait et présentait des pannes, ils sont passés à trois qui ont été récupérés. Il y a une pièce à réparer, mais il faut augmenter la flotte pour améliorer les fréquences, ce qui pourrait se faire par le biais de redevances.

Le siège social de l’entreprise est situé dans le bâtiment de Marbella, Calle Barlovento, Higuerote, où ils sont ouverts du lundi au vendredi de 8h00 à 16h00. Aux guichets, vous pouvez effectuer des paiements et demander des informations. Pour les réclamations, suggestions, itinéraires et horaires, il y a les réseaux sociaux @mairedes sur Facebook et Instagram.

Vous pourriez également aimer...