Kimberly Dos Ramos promet de vous faire tomber amoureux dans « Dying of Love »

La Vénézuélienne Kimberly Dos Ramos était plus qu’enthousiasmée par la première imminente de son nouveau feuilleton, un mélodrame qui, selon elle, fera tomber amoureux tout le monde. La production représente le premier rôle principal de l’actrice, qui s’est fait connaître au Mexique avec ses méchants.

« Je compte déjà les jours, je vous invite à voir cette belle histoire », a déclaré l’interprète de 31 ans aux médias mexicains lors de la présentation officielle du télédrame, qui compte également dans son casting les Vénézuéliens Emmanuel Palomares et Gaby Spanic. . .

« Ils vont tomber amoureux, je le jure ; « C’est une histoire sans précédent », a-t-il ensuite ajouté dans ses déclarations, recueillies sur la chaîne YouTube officielle d’Eden Dorantes. Il convient de noter que l’histoire sera diffusée sur Televisa le lundi 29 janvier prochain.

Vénézuéliens au Mexique

Justement à propos du fait de jouer dans un feuilleton auquel participent deux autres compatriotes, elle a commenté qu’elle se sentait très reconnaissante. Il convient de noter que les créoles Emmanuel Palomares et Gaby Spanic participent à la production en tant que protagoniste et méchant, respectivement.

«J’adore le Mexique, c’est ma deuxième maison. Je suis vénézuélien, mais depuis huit ans, je vis et travaille au Mexique. J’ai de la chance qu’un si beau pays, plein de tant de gens, me chouchoute, enfin il nous chouchoute parce qu’Emmanuel et moi sommes vénézuéliens, tout comme Gaby Spanic. Sachant qu’ils nous soutiennent, qu’ils prennent soin de nous, qu’ils voient chacun de nos projets, je suis vraiment extrêmement reconnaissant.

L’artiste était également très satisfaite du fait que les intrigues de ce feuilleton soient principalement menées par les actrices. «Oui, c’est très cool. Il existe de nombreuses et belles femmes talentueuses. « Nous sommes très heureux que Televisa, les producteurs, Salvador Mejía, nous fassent confiance, en notre talent pour donner vie à chacun de nos personnages de « Vivir de amor » », a-t-elle commenté.

Le bon côté de l’histoire

Dans « Living with Love », Kimberly Dos Ramos incarne Angelli Rivas, une jeune femme qu’elle décrit comme pleine de lumière. «C’est une femme avec beaucoup de résilience qui, même si elle a grandi dans la douleur et la tristesse, a aussi grandi avec des valeurs et beaucoup d’amour. C’est une femme autonome qui travaille et, surtout, c’est un personnage qui a beaucoup de voix, elle ne se laisse pas intimider. Maintenant je passe du côté de la lumière, de la bienveillance et de la force, car aujourd’hui toutes les femmes ont bon cœur, mais nous sommes aussi fortes et nous avançons. C’est une histoire qui touche à des questions sociales, que l’on voit dans la vie quotidienne, c’est un véritable feuilleton avec une touche romanesque », a déclaré à Produ la femme de Caracas.

Kimberly Dos Ramos a également déclaré à Edén Dorantes qu’Angelli aurait une histoire très compliquée, mais qu’elle se battrait. « Elle vivra toujours d’amour, elle se battra pour sauver sa relation avec José Emilio (Palomares) ; Ils me rendent la tâche très difficile… Habillés et agités, ils m’ont mis dehors, wow, ils ne m’ont pas laissé faire. « Mais attends-moi, nous venons de nous marier » ; Oh non, je ne peux pas en révéler davantage », a-t-il commenté.

guerre entre sœurs

Le mélodrame susmentionné est basé sur le feuilleton portugais « Laços de Sangue » (2010). Le synopsis officiel souligne que la famille d’Elena del Olmo (Amairani Romero) s’effondre lorsque sa fille Frida est kidnappée et laissée pour morte, la laissant seule avec Angelli (Dos Ramos), sa plus jeune fille. Pendant ce temps, Alma (Magda Karina) pleure la mort de sa fille, mais juste après l’avoir enterrée, ils retrouvent Frida et la font passer pour sa fille Rebeca (Gala Montes). Des années plus tard, Rebeca découvre sa véritable origine et décide de se venger lorsqu’elle apprend que, tout en grandissant dans la pauvreté, sa sœur Angelli a vécu dans le luxe.