Le Venezuela

La Bolivie enregistre 83 fémicides jusqu'à présent cette année

Jusqu'à présent en 2020, 83 fémicides ont été enregistrés, selon les données de la Force spéciale de lutte contre la violence (Felcv) révélées ce mardi.

Selon cette entité gouvernementale, créée sous le gouvernement d'Evo Morales, 30 des fémicides ont eu lieu dans la capitale, La Paz.

Le coordinateur du parquet de La Paz, Sergio Bustillos, a assuré que "ces cas résultent de violences familiales tant physiques que psychologiques non signalées à l'époque", qui se terminent par un meurtre.

Le procureur lui-même a précisé que dans "dans le département de La Paz de janvier 2020 au 17 août, nous avons 30 cas enregistrés de fémicides", avec lesquels le parquet de La Paz mène l'indice de fémicide pour 2020, suivi de Santa Cruz avec 13 , Cochabamba avec neuf, Oruro avec neuf, Beni avec six, Potosí avec quatre, Chuquisaca avec trois, Pando avec deux et Tarija avec deux, a déclaré Telesur.

Un nombre similaire de fémicides totaux correspond à la période précédant la quarantaine, pour laquelle la majorité a eu lieu pendant la période de confinement par covid-19.

Entre janvier et août de cette année, le Felcv a enregistré 18 464 cas de violence contre les femmes, selon le directeur national de cette entité, Juan Carlos Alarcón.

Alarcón a également détaillé que sur les 83 fémicides enregistrés au ministère public, le Felcv a traité 71 cas, dans différents départements départementaux.

L'affaire a gagné en notoriété après qu'un policier local a été condamné ce dimanche à trente ans de prison, la peine maximale dans le pays, pour un fémicide qui a causé la consternation dans le pays et qui a motivé une demande d'institution. la police évite ces cas.

Vous pourriez également aimer...