La Colombie et l’Uruguay signent un traité d’extradition et de coopération judiciaire

Ce vendredi 1er juillet, la Colombie et l’Uruguay ont signé un accord de coopération judiciaire et d’extradition. Cela a été confirmé par le président Iván Duque sur ses réseaux sociaux après avoir rencontré le président dudit pays, Luis Lacalle Pou.

La Rencontre Il s’est tenu à Cartagena de Indias et, en plus du traité d’extradition, les dirigeants ont discuté de questions de commerce et d’investissement, soulignant que de nombreux Uruguayens viennent investir en Colombie et qu’ils souhaitent renforcer ces relations.

« Beaucoup d’Uruguayens ils viennent ici pour faire leur avenir, pour investir; Nous recevons également des investissements de Colombiens dans notre pays. Nous allons protéger notre démocratie, car au niveau institutionnel c’est très important », a affirmé le chef de l’État uruguayen, Luis Lacalle.

Pour sa part, Duque a souligné qu’il espère, dans le temps restant de son mandat, faire ce pas réciproque en termes d’investissements. « Aujourd’hui la Colombie et l’Uruguay ont renforcé leur relation d’affaires au point le plus élevé jamais enregistrémême en temps de pandémie, et nous nous félicitons de la possibilité de franchir ce pas en termes de réciprocité et de protection conjointe des investissements », a déclaré le Colombien.
La JTraité de coopération judiciaire et d’extradition Il a été signé par Francisco Bustillo, ministre uruguayen des affaires étrangères, et par Marta Lucía Ramírez, vice-présidente et ministre colombienne des affaires étrangères.

Dans sa déclaration, Iván Duque a souligné les actions de l’Uruguay contre la drogue, notant les saisies et les arrestations de barons de la drogue. « Cela réaffirme non seulement votre vocation à voir la sécurité comme un bien public et une valeur démocratique, mais aussi l’approche multiple que vous avez eue du phénomène de la drogue, où vous avez eu une approche du point de vue de la santé publique, de la gestion sociale , du développement des facultés et des capacités pharmaceutiques ».

De même, le président Duque a indiqué que la visite de Lacalle Pou, arrivé à Carthagène jeudi 30 juin, permet « de renforcer les liens de fraternité, mais aussi la les liens commerciaux, les investissements et, bien entendu, la coopération transnationale dans la lutte contre la criminalité« .

Au cours de la réunion, les dirigeants ont également renouvelé le programme de coopération 2021-2023, qui a été approuvé en septembre 2021. Cela comprend 7 « projets qui contribueront à renforcer les capacités techniques et institutionnelles des deux pays », ont-ils déclaré dans un communiqué. Par ailleurs, les présidents ont jugé pertinent de poursuivre l’approfondissement l’association de la Colombie au Marché commun du Sud (Mercosur) et ont souligné leur engagement dans la transition énergétique pour l’action climatique.

★★★★★