Le Venezuela

La FANB détruit l’équipement utilisé pour construire des pistes illégales Tancol

Des membres des Forces armées nationales bolivariennes (FANB) ont localisé et détruit un tracteur enterré par le groupe de narcotrafiquants terroristes armés colombiens (Tancol), dans le municipalité Romulo Gallegosde l’état d’Apure, équipement utilisé pour construire des pistes illégales de fortune.

L’information a été publiée mardi par le chef du Commandement opérationnel stratégique (Ceofanb) des FANB, Domingo Hernández Lárez, sur son compte Twitter. Il a précisé que le tracteur avait été localisé après des opérations d’atterrissage aérien pour détruire des pistes d’atterrissage illégales.

Il a également déclaré que les groupes irréguliers avaient l’intention « d’échapper à l’observation des troupes avec leur cachette secrète », où ils ont trouvé l’équipement pour construire les pistes.

Hernández Lárez a expliqué que ces véhicules sont utilisés par les groupes Tancol pour travailler la terre.

Le chef du Ceofanb a souligné que la FANB reste déployée dans la municipalité de Rómulo Gallegos dans l’État d’Apure, effectuant « des travaux de désactivation des pistes illégales, non autorisées par le gouvernement national, construites par des groupes TANCOL en marge de la ligne géodésique, sur l’axe transfrontalier pour contourner la loi ».

Il a précisé que le l’armée continue de travailler de «dégagement routier, balayage anti-explosif, destruction des structures logistiques d’invasion, désactivation des pistes et des avions».

La FANB garantit la paix au Venezuela

Les actions menées sur l’axe transfrontalier visent à garantir « la souveraineté nationale » et à poursuivre « la lutte contre le trafic de drogue », a déclaré Hernández Lárez.

Le chef du Ceofanb a souligné que ces opérations garantissent « la liberté et l’indépendance de la nation », et a déclaré que les FANB « resteront déployées aussi longtemps que nécessaire pour maintenir la paix nationale ».

Les tâches de contrôle et de patrouille effectuées par la FANB dans les axes frontaliers du pays visent à maintenir le territoire vénézuélien exempt d’opérations liées au trafic de drogue, sous le prétexte de déclarer 2022 comme l’année 100% libre des groupes Tancol, comme ordonné par le président de la République, Nicolás Maduro.

Vous pourriez également aimer...