Le Venezuela

La PNB a détecté plus de 100 parties clandestines pendant la quarantaine

Au total, 107 parties clandestines ont été détectées et interpellées pour non-respect des mesures de prévention visant à empêcher la propagation du covid-19, au cours de diverses procédures menées par des agents de la Police nationale bolivarienne (PNB) sur le territoire national.

L'information a été rendue publique par le deuxième commandant de la PNB, le colonel Rubén Santiago, qui a également précisé les résultats des opérations de sécurité de la semaine dernière, au cours desquelles ils ont réalisé la saisie de 38 armes à feu, trois couteaux et 257 munition.

«Du 28 septembre à ce jour, des policiers ont appréhendé 443 personnes pour des crimes établis par la loi vénézuélienne», a expliqué le colonel.

Il a souligné que plus de 33 000 hommes et femmes de la PNB restent déployés dans le cadre d'opérations de sécurité, de prévention et de journées sociales dans les communautés, où plus de 3 000 masques ont été délivrés, afin de se conformer au décret présidentiel 4 150. qui fait référence à l'état d'alarme pour assister à l'urgence sanitaire par Covid-19.

Il a souligné le travail des responsables de la direction du transit de la PNB, qui restent déployés à différents points de fermeture, pendant les sept jours de quarantaine radicale, mis en œuvre à travers le schéma 7 + 7 annoncé par le président Nicolás Maduro.

Le deuxième commandant de la PNB a appelé tous les responsables de la police "à ne pas baisser la garde et à continuer à gagner la bataille contre le coronavirus", indique un communiqué du ministère du Pouvoir populaire pour les relations internes, la justice et la paix.

L'entrée PNB a détecté plus de 100 parties clandestines pendant la quarantaine a été publiée pour la première fois dans Dernières nouvelles.

Vous pourriez également aimer...