La vaccination de rappel anticovid a commencé chez les grands-parents de Miranda

Ce lundi a commencé dans l’état de Miranda le processus de vaccination du Plan national de renforcement de la vaccination contre le covid-19 chez les adultes de plus de 60 ans, une journée qui servira aux citoyens qui ont appliqué la deuxième dose il y a six mois, commente le communiqué de presse. du Gouvernement.

A cet effet, l’Exécutif régional met à disposition les 63 Centres de Diagnostic Intégral (CDI) et les 36 postes de vaccination de masse qui sont déployés dans tout l’Etat.

Le Plan national de renforcement de la vaccination contre le covid-19 a débuté le 3 janvier, la première semaine correspondant au personnel de santé, public et privé, ainsi qu’aux agents de la protection civile, aux pompiers et aux ambulanciers.

On estime qu’à partir de la troisième semaine, les personnes âgées de 19 à 59 ans seront prises en charge, en privilégiant les citoyens présentant au moins deux pathologies telles que l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète, l’insuffisance rénale chronique, le VIH ou le cancer. transporteurs. .

Pour la quatrième semaine de janvier, il sera demandé d’immuniser progressivement les responsables de la Garde nationale bolivarienne, la police, ainsi que les travailleurs qui travaillent dans le service à la clientèle, la restauration et les transports.

Enfin, dès février, la troisième dose du produit biologique sera appliquée au reste de la population, dans la mesure où ils se réunissent six mois après l’application de la seconde.

★★★★★