Le Venezuela

L’Argentine, premier pays de la région à produire le vaccin russe Spoutnik V

le lLe laboratoire argentin Richmond a commencé à produire le vaccin Spoutnik V, et attend l’approbation du Centre Gamaleya, auquel il a envoyé le premier lot fabriqué en Argentine pour être soumis à un contrôle de qualité.

La production à grande échelle en Argentine commencerait en juin, ont indiqué le Fonds russe d’investissement direct (RDIF) et les laboratoires de Richmond dans un communiqué, où les doses ont été produites après le transfert de technologie effectué par le RDIF.

Le fonds d’investissement russe (RDIF) et ses partenaires « ont facilité le transfert de technologie aux Laboratorios Richmond » en Argentine, indique un communiqué, dans lequel il précise que « la production à grande échelle commencera en juin ».

«Aujourd’hui, nous sommes heureux d’annoncer que l’Argentine est devenue le premier pays de la région à lancer la production de Spoutnik V grâce à l’alliance entre RDIF et Laboratorios Richmond», a déclaré Kirill Dmitriev, directeur exécutif du RDIF.

Comme détaillé, Sputnik V est approuvé dans plus de 10 pays d’Amérique latine et d’Amérique centrale, «et la production en Argentine aidera à faciliter les livraisons à d’autres partenaires de la région».

À partir du compte officiel de Spoutnik V sur Twitter, ils ont également rapporté la nouvelle. Ils ont accompagné la publication qui montre comment s’est déroulée la production des premières doses à Richmond et ont souligné que c’est le premier laboratoire d’Amérique latine à franchir cette étape.

Marcelo Figueiras, président des Laboratorios Richmond, a célébré «la reconnaissance» du choix de l’entreprise, sur la base de sa «plateforme scientifique et technique».

Le laboratoire argentin commencera en juin avec la production d’un million de doses par mois pendant un an jusqu’à ce que la construction d’une nouvelle usine soit achevée, où il est proposé d’atteindre 5 millions de doses par mois.

Le président Alberto Fernández a estimé que cet accord représentait « une excellente occasion d’avancer dans la lutte contre la pandémie non seulement en Argentine, mais également en Amérique latine ».

Le laboratoire a bénéficié du soutien technique et financier du ministère argentin du développement productif, qui lui a accordé un prêt de près de 30 millions de pesos (environ 300 000 dollars) et lui accordera une aide financière pour 13 millions de pesos supplémentaires, a indiqué une source de la bourse.

Le 23 décembre 2020, l’Argentine a été le premier pays d’Amérique latine à enregistrer et à approuver Spoutnik V, un jour avant de recevoir le premier envoi de 300000 doses qui a permis le 29 décembre de commencer le processus de vaccination dans le pays.

À l’heure actuelle, l’immuniseur russe a déjà été enregistré dans 60 pays. Son efficacité est de 97,6%, selon le taux d’infection à coronavirus parmi les personnes vaccinées en Russie avec les deux doses de composants différents, entre le 5 décembre 2020 et le 31 mars 2021, indique le communiqué.

L’Argentine a reçu à ce jour près de huit millions de doses, dont près de 4,8 millions sont du vaccin d’origine russe. Il dispose également de vaccins Sinopharm de Chine et de l’AstraZeneca anglo-suédois.

Agences

Vous pourriez également aimer...