Le Venezuela

Le Bureau de Washington pour l’Amérique latine reconnaît que Guaidó a été laissé seul

Le directeur du Bureau de Washington pour l’Amérique latine (WOLA), Geoff Ramsey, a déclaré mardi que les pays avaient retiré leur soutien à l’opposition vénézuélienne Juan Guaidó.

« Sur les près de 60 pays qui ont accepté à un moment donné Guaidó comme président, tous sauf sept ont discrètement retiré cette désignation de leurs déclarations officielles cette année », lit-on sur son compte Twitter.

Le président Maduro a déclaré le 26 mai qu’il était prêt à s’asseoir et à discuter avec tous les radicaux de l’opposition, mais que le dialogue serait conditionné par trois points qu’il demande aux personnes convoquées de se conformer :

  • La levée « immédiate » de toutes les mesures coercitives unilatérales contre le Venezuela.
  • La pleine reconnaissance de l’Assemblée nationale légitime et des pouvoirs établis au Venezuela.
  • Le retour des comptes bancaires à l’étranger à des institutions vénézuéliennes telles que PDVSA et la Banque centrale du Venezuela.

« Vous voulez négocier ? J’ai mis ces trois points. Et nous allons où vous voulez, au Venezuela, dans les Caraïbes, en Amérique latine, en Norvège, où vous voulez, nous nous asseyons », a déclaré le président de la République.

Vous pourriez également aimer...