Le Venezuela

Le gouvernement national signe un accord pour consolider la production de soja dans le pays

Ce mercredi, le gouvernement bolivarien du Venezuela a signé un accord pour la production de soja entre le gouvernement de l’État de Monagas et l’Association des producteurs de soja CA « Ouro Branco », comme annoncé par le président de la République, Nicolás Maduro, lors de la Mercredi jour.

Depuis l’usine Bimbo, située dans la zone industrielle de Guarenas, dans l’État de Miranda, le président a souligné qu’avec la signature de cet accord, le développement de la plantation de soja dans l’État, avec 4 500 hectares, est en phase de récolte.

De même, il a souligné que grâce à cet accord, il a été possible de renforcer la production « ce qui permettra l’expansion de la plantation de soja, avec des semences nationales issues de cet accord avec la société brésilienne ».

Cette entreprise vénézuélienne-brésilienne est présente dans le pays depuis 21 ans et développe la culture du soja et, depuis 2016, elle a commencé avec un programme de plantation de soja, en alliance avec des producteurs privés et des producteurs organisés du pays, dans le but de promouvoir la culture du soja dans Venezuela, atteignant 18 mille hectares de maïs et de soja.

« Nous avons un plan qui permettra, dans les trois prochaines années, d’augmenter à 200 mille hectares, de préciser l’effet de levier et d’obtenir cette importante matière première qui sera acheminée vers l’agrobusiness national, pour la production d’huiles comestibles, en plus aux dérivés du soja », rapporte Pedro Malaver, président d’Agropatria.

Maduro a souligné que l’investissement dans la production de soja permettra la consolidation de « l’économie réelle, qui répond aux besoins de la société. Le Venezuela a changé et a démontré qu’il a la capacité de résilience qui a permis à la croissance économique du pays de reprendre et ici nous nous développons, avançons et travaillons ».

Vous pourriez également aimer...