Le Brésil

L’électeur repenti de Bolsonaro ne présume pas qu’il votera pour Lula

São Paulo – La députée de São Paulo Janaína Paschoal (PRTB) s’inquiète de la possible ruée des électeurs de Jair Bolsonaro qui ont l’intention de voter pour Lula en octobre. C’est ce que montre la fuite audio, publiée sur le profil du Wando journalisme de Twitter. La bolsonariste expose ses conclusions, demande à ses partisans de « voir cette réalité », au risque de « faire couler » la réélection de Bolsonaro.

« Le pire des aveugles est celui qui ne veut pas voir. Cette résistance à voir ce qui est clair pour tout le monde est ce qui va nous couler. Regardez vos familles, vos amis, même si ce sont eux que vous avez quittés, et évaluez. Combien de ceux qui ont fait campagne pour le président, ont voté pour le président en 2018 et disent aujourd’hui qu’ils ne voteront pas ? », dit-il.

Suivant ce raisonnement, Janaína s’interroge également sur la part de l’électorat repenti, qui préfère omettre son vote pour Lula afin de ne pas se confondre avec parents et amis. « Je sais que la plupart des gens ne disent pas qu’ils voteront pour Lula. Il dit qu’il va annuler, qu’il va s’abstenir.

Bolsonaro vote pour Lula

Bien qu’il admette être « en fait ennuyeux », et qu’à cause de cela, « je me fais tabasser toute la journée, tous les jours », il préfère insister sur l’avertissement. Et il comprend que c’est sa « mission » quant à ce qui « se passe réellement ». « Vous n’avez pas à croire la presse que vous critiquez tant. Regardez vos familles, regardez les gens avec qui vous vivez », prévient-il, à propos de la perspective d’anciens votes de bolsonaristes repentis allant à Lula.

Auteur de la demande de destitution sans crime de la présidente Dilma Rousseff, Janaína Paschoal a été élue dans la vague qui a élu des politiciens tels que Mamãe Falei, Flordelis et Daniel Silveira. Et il s’adresse à ses interlocuteurs comme si l’élection était la décision d’une secte, pas un choix basé sur des projets pour le pays. Ce n’est pas votre « rôle ennuyeux » d’essayer de voir ce que 50% à 60% des électeurs voient déjà, selon les sondages : l’économie du pays est en faillite, et Bolsonaro est responsable.

vérifier

Vous pourriez également aimer...