Le Venezuela

Les Chiliens se rendent aux urnes le deuxième jour des élections

Dans la matinée de ce dimanche, l’ouverture des tables de vote a commencé le deuxième jour des élections au Chili, après que 20% des électeurs inscrits ont voté dans la journée de ce samedi.

Les agences de presse internationales, dont l’AFP, s’accordent à dire que ce dimanche 16 mai, dernier jour des soi-disant «méga-élections», la première ville à ouvrir ses bureaux de vote a été Punta Arenas, en raison du décalage horaire de la région de Magallanes, située à la pointe sud du continent sud-américain, dans la partie sud de la Patagonie.

Depuis samedi soir, début des élections, les urnes avaient été scellées et gardées dans les mêmes bureaux de vote par plus de 23 000 militaires et délégués du service électoral (Servel), sans rapporter aucune information.

Le premier jour de ce samedi pour élire les électeurs conventionnels, les maires, les conseillers et les gouverneurs régionaux a été caractérisé par la lenteur dans le processus d’ouverture des bureaux de vote, et le faible afflux d’électeurs.

Le service électoral (Servel) a indiqué qu’au cours de la première journée, 3 055 352 électeurs ont participé, représentant 20,4% des listes électorales, ce jour-là pour élire les électeurs conventionnels, les maires, les conseillers et les gouverneurs régionaux.

Selon le Servel, une fois les bureaux de vote fermés, le décompte des voix commencera à rencontrer les membres de la Convention constitutionnelle le dimanche soir, suivis par les gouverneurs régionaux et enfin les maires et les conseillers.

La composition de la Convention constitutionnelle dépendra en grande partie de la question de savoir si la nouvelle Constitution inclut dans son contenu les demandes de millions de Chiliens lors de l’épidémie sociale d’octobre 2019.

Vous pourriez également aimer...