Le Brésil

L’USP est la 12e université qui produit le plus de recherches au monde, selon le classement de Leiden – #Jornal da USP

L’USP a perdu trois places par rapport à l’année dernière, mais reste la seule institution ibéro-américaine à figurer parmi les 50 meilleures au monde.

par Adriana Cruz

L’USP est la 12e université la plus productrice de recherche au monde, selon un classement préparé par le Centre d’études en science et technologie (CWTS) de l’Université de Leiden, aux Pays-Bas, et publié le 22 juin.

Le classement évalue la recherche académique produite par les établissements et prend en compte la production scientifique publiée dans la base de données multidisciplinaire Web of Science, éditée par la société Clarivate Analytics. Dans cette édition, qui a évalué la production scientifique de 2017 à 2020, 1 318 universités du monde entier ont été classées.

L’USP a perdu trois places par rapport à l’année dernière, mais reste la seule institution ibéro-américaine à figurer parmi les 50 meilleures au monde. Les autres universités brésiliennes les mieux évaluées, parmi les 35 institutions classées, sont l’Universidade Estadual Paulista (Unesp), en 138ème position ; l’Université d’État de Campinas (Unicamp), dans le 167e ; et l’Université fédérale du Rio Grande do Sul (UFRGS), en 218e position.

Dans ce classement, en plus du classement général, les indicateurs des institutions ont été analysés sous quatre aspects : impact scientifique, collaboration (inter-institutionnelle, internationale et avec l’industrie), articles publiés en mode libre accès et diversité de genre (nombre d’auteurs masculins et féminins).

En termes d’impact scientifique, l’USP s’est classée neuvième et, sur un total de 19 552 articles publiés au cours de la période, 44,4 % figurent parmi les 50 % les plus performants au monde dans leurs domaines de connaissances respectifs.

Concernant l’item collaboration, qui évalue les partenariats inter-institutionnels, internationaux et industriels pour la production d’articles, l’USP apparaît à la 12ème place.

C’était également la classification de l’Université dans l’analyse des articles publiés dans la modalité d’accès libre, qui fait référence à la disponibilité et au libre accès par quiconque aux résultats de la recherche scientifique, étant une alternative au modèle traditionnel de publication qui restreint l’accès au contenu via des abonnements payants.

Un autre aspect évalué était le nombre d’articles publiés par genre, un critère dans lequel l’USP s’est classée troisième, derrière l’Université de Harvard et l’Université de Toronto. L’indicateur analyse le nombre de femmes auteurs d’articles universitaires et leur proportion par rapport au nombre total d’auteurs.

Le classement préparé par le CWTS évalue également l’impact scientifique, le niveau de collaboration, le nombre d’articles publiés dans la modalité d’accès ouvert et les articles publiés par genre dans cinq domaines de connaissances : Sciences biomédicales et de la santé, Sciences de la Terre et de la Vie, Mathématiques et Informatique, Sciences physiques et ingénierie, et Sciences sociales et humaines. Vérifiez, dans le tableau suivant, les positions atteintes par l’USP dans chacun d’eux.

Vous pourriez également aimer...