Le Venezuela

Maduro dénonce les attaques terroristes contre Gurí et les raffineries

Le président de la République, Nicolás Maduro, a dénoncé lundi que les complexes de raffinerie et la centrale hydroélectrique de Gurí sont la cible d’attaques terroristes « pour nuire au peuple ».

« Le complexe de raffinage de Paraguaná a subi une attaque terroriste. Samedi soir, la raffinerie d’El Palito avait également subi une attaque contre le système électrique, également une attaque terroriste », a averti Maduro lors d’une réunion au palais de Miraflores avec la direction nationale du Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV), les autorités exécutives, gouverneurs et maires.

Maduro a averti que les raffineries étaient attaquées par des « ennemis infiltrés et cachés » et a dénoncé que derrière ces plans se cachent « la droite sauvage, vend le pays » et le président colombien Iván Duque.

« Récemment, le complexe hydroélectrique de Guri a reçu deux attaques sur le système d’exploitation, ils attaquent le système électrique, les raffineries. Alertez le système de sécurité, alertez la classe ouvrière, le pétrole, l’électricité, alertez le pouvoir populaire et comme je l’ai dit dans la réunion privée, alertez les gouverneurs et les gouverneurs », a-t-il ajouté.

Il a déclaré que ces plans cherchaient à « nuire à la vie économique, sociale et politique », à la stabilité et au fonctionnement du pays.

Pour cette raison, il a indiqué que le ministre du Pétrole, Tarek El Aissami, rencontre la classe ouvrière du pétrole pour prendre des mesures et renforcer « l’exploitation sûre des complexes de raffinage de notre pays ».

Résistance aux sanctions

En ce qui concerne les campagnes de diffamation sur les progrès en termes de récupération que traverse le Venezuela, Maduro a indiqué que le véritable dilemme devrait être de savoir comment récupérer le pays face aux « dommages que l’empire a causés avec ses sanctions ».

Qui a blessé le Vénézuela ? L’impérialisme américain, ses pays alliés, frappent l’économie », a-t-il souligné.

Il a regretté qu’il y ait des gens qui essaient de dissimuler ce fait et de ne pas le mentionner. « Nous avons résisté contre les sanctions, nous assistons à une renaissance du Venezuela », a ajouté le président, tout en affirmant que le pays « va se remettre pleinement des efforts de chacun ».

Tout cela, a-t-il dit, conduira à la récupération des repères macroéconomiques et macrosociaux.

« Une nouvelle ère de transition vers le socialisme a commencé qui nous oblige à tout changer vers 2030 et au-delà. L’État rentier a été laissé pour compte, maintenant c’est un État de justice, de démocratie, populaire, diversifié et productif. Aujourd’hui, notre agenda doit être concret, populaire, de solutions », a-t-il ajouté.

1×10 contre la bureaucratie

Maduro a affirmé que le système de bon gouvernement 1 × 10, qui permet au gouvernement national de se connecter directement avec la population avec le système Patria et le réseau social VenApp, est une méthode qui «renverse la bureaucratie».

« Avec le 1×10, il y a eu des plaintes concernant des problèmes d’eau, de gaz, de télécommunications et nous nous en occupons immédiatement », a-t-il déclaré.

Il a indiqué que 325 cas ont été signalés via le réseau social VenApp, dont 50% ont été traités.

Il a ordonné aux unités de combat Bolívar-Chávez (UBCH) d’enregistrer le 1 × 10 dont dispose le PSUV pour les campagnes électorales.

« Ce qui s’en vient ici, c’est un gouvernement du peuple, pour le peuple et une renaissance de la révolution et du pouvoir populaire. Tout révolutionner, mettre fin au bureaucratisme et à l’indolence », a-t-il déclaré.

Vous pourriez également aimer...