Le Venezuela

Maduro: « Je l’ai dit et je l’ai fait: nous avons gagné le combat contre Donald Trump! »

Le président de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro Moros, accompagné du premier combattant et député de l’Assemblée nationale, Cilia Flores, s’est adressé au pays à l’occasion du 63e anniversaire de la rébellion populaire du 23 janvier 1958, au cours de laquelle le peuple vénézuélien a mis fin à la dictature militaire de Marcos Pérez Jiménez.

« 63 ans de l’acte de Fabricio Ojeda, de la jeunesse révolutionnaire de 1958. On en a assez dit sur cette victoire du peuple dans les rues, mais chaque fois que le 23 janvier arrive, nous nous souvenons de la lumière de ce martyr qu’est Fabricio Ojeda » A déclaré le président lorsqu’il a également rappelé le moral des militaires qui ont participé à cet exploit, dirigé par le colonel Hugo Trejo.

Le chef de l’Etat a souligné la commémoration inhabituelle de cette journée historique, limitée par la pandémie de covid-19, dans laquelle il a rappelé le soin à prendre pour éviter la contagion. « Nous devons prendre soin de nous-mêmes, mais nous devons aussi rester mobilisés dans l’éthique, dans la morale politique, dans l’idéologie », a-t-il déclaré.

« Le peuple a été la base des victoires de ces années orageuses de résistance, de bataille intérieure pour notre pays. »

«Il y a deux ans, le gouvernement américain a annoncé la reconnaissance d’un président fantoche au Venezuela. Le monde a été stupéfait lorsqu’une marionnette de l’impérialisme a prêté serment sur une place », a-t-il déclaré.

Il a rappelé qu’avec le peuple vénézuélien au palais de Miraflores, ils avaient rejeté cette déclaration. Vous êtes arrivé et nous y étions. «Pour la première fois depuis que nous avons dit au revoir au commandant Chávez, nous avons ouvert le balcon du peuple pour dire au monde que nous, les Vénézuéliens, sommes ici. Je l’ai dit et je l’ai fait: nous avons gagné le combat contre Donald Trump! « 

Méfiez-vous du divisionnisme

« J’ai beaucoup d’informations sur une poignée de divisionnistes », a prévenu le chef de l’Etat en appelant à l’unité des forces révolutionnaires.

En temps voulu, je les rendrai publics. « Faites bien attention de ne pas tomber dans le jeu des divisionnistes, qui se disent léninistes et finissent par jouer pour l’impérialisme. »

«Tout ce que nous sommes, nous le devons au peuple. Je vous l’ai dit, nous avons triomphé du coup d’État, nous avons gagné le combat contre Donald Trump. Je savais que ça allait être difficile, mais j’ai toujours fait confiance aux gens et au syndicat civique, militaire, policier », a déclaré le président, rappelant que« Trump est parti, mais l’empire est resté ».

Élections régionales

Le président a profité de l’activité commémorative du 23 janvier pour parler de l’approfondissement de la démocratie. À cet égard, il a statué sur les élections régionales de cette année, qui éliront les gouverneurs des États.

« Nous sommes engagés dans un grand dialogue national, c’est pourquoi nous invitons tous les secteurs à participer aux élections prévues pour cette année », a-t-il déclaré.

Sur ce point, Maduro a précisé que le Parlement élira cette année le nouveau bureau du Conseil électoral national. « Entre mars et avril, le Venezuela aura un nouveau CNE équilibré pendant 7 années consécutives comme le prescrivent la loi et la Constitution », a-t-il annoncé.

Il a ajouté que le fondement législatif est également en cours de préparation pour élire les dirigeants communautaires. «Si quelque chose doit être marqué comme une marque indélébile dans l’année de Carabobo, ce doit être le Pouvoir Communal. J’espère qu’avant le 24 juin, l’AN approuvera la loi sur le Parlement communal et la loi sur les villes communales ».

Actions anticovides

Le chef de l’Etat a indiqué que pour la semaine prochaine, il fera des annonces détaillées sur les nouvelles mesures que le gouvernement prendra pour lutter contre la pandémie de Covid-19. « La semaine prochaine, je vais annoncer de nouveaux traitements contre le covid-19 et j’ai de bonnes nouvelles concernant le calendrier de livraison des vaccins », a déclaré le président.

«Cette année, nous devons y parvenir (vaincre la pandémie) et ils savent que lorsque je lutte pour quelque chose, nous y parvenons. Nous devons normaliser la vie du pays à 100% », a déclaré le président.

Vous pourriez également aimer...