Le Venezuela

Ordre Francisco de Miranda décerné au secrétaire général de l’OPEP

Ce jeudi, depuis la salle Simón Bolívar du Palais de Miraflores, le président de la République, Nicolás Maduro Moros, a tenu une réunion de travail avec Mohamed Barkindo, secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), où il lui a décerné l’Ordre Francisco de Miranda dans sa première classe.

Le président a souligné le travail de Barkindo, qui va bientôt passer le relais à la tête de l’Opep, après sept ans de mandat.

« Cet homme résume une grande sagesse et un grand amour pour l’humanité, il a été un grand secrétaire général, cette terre de héros qu’est le Venezuela le reconnaît ainsi avec cette décoration qui porte le nom d’un de nos héros Francisco de Miranda », dit-il, le président Maduro.

Le chef de l’Etat a souligné que la visite officielle sert à consolider les stratégies adoptées par le Venezuela dans le cadre des relations avec l’OPEP+

« Cette visite sert à solidifier les concepts et les stratégies que nous avons adoptés en tant que pays et en tant que groupe de pays de l’OPEP-Plus pour le développement énergétique mondial (…) où le Venezuela a une voix et nous soutenons toujours la vérité,  » a-t-il souligné.

Maduro a indiqué que lors de la réunion, ils avaient discuté des prévisions du panorama pétrolier à partir de 2022, tout en appelant au maintien de l’unité avec une discipline stricte pour la régulation du marché pétrolier.

Le président a expliqué que « les pays de l’OPEP-Plus vont rester très unis, très disciplinés, régulant le marché pétrolier en fonction des besoins de l’humanité ».

En outre, le président Maduro a soutenu l’appel de Barkindo à ne pas autoriser la politisation des ressources énergétiques, en prenant comme référence les sanctions contre la Russie et le Venezuela.

« Les principales ressources énergétiques mondiales doivent sortir de tout différend politique, de tout différend géopolitique, de tout différend idéologique, de toute sorte de sanctions », a-t-il déclaré.

Il a expliqué que les attentats ont un effet boomerang sur l’économie et la qualité de vie aux États-Unis, en Europe et dans le reste du monde.

Pour sa part, Mohamed Barkindo a remercié le Venezuela pour tout le soutien durant son administration et a félicité le président Maduro pour sa performance.

« Toute cette période, Monsieur le Président, vous avez été inébranlable aux côtés de l’OPEP, vous avez fourni le leadership nécessaire, vous nous avez donné la direction, les conseils et l’inspiration nécessaires, travaillant sans relâche pour nous aider, pour persuader les producteurs non-OPEP qui travaillent avec nous », a-t-il déclaré.

Barkindo a vanté le leadership du Venezuela dans le monde pétrolier et a déclaré que « tout comme Chávez l’a fait, cette flamme doit continuer à briller, nous ne pouvons en aucun cas laisser la flamme s’éteindre (…) vous -le président Maduro- avez été un facteur déterminant pour L’OPEP redeviendra une force ».

De même, Barkindo a souligné que lors de sa visite, il avait été témoin de la reprise héroïque de l’industrie pétrolière, en outre, il a mentionné que « sanctionner le Venezuela, c’est sanctionner le monde, car il empêche l’accès à ces ressources ».

Vous pourriez également aimer...