Le Brésil

La dysphagie apparaît parmi les séquelles laissées par le covid-19 – Jornal da USP

Les difficultés de déglutition peuvent compromettre l’apport nutritionnel des individus ; problème apparaît chez 30% des personnes infectées par le covid-19 traitées par le HC-FMUSP

La dysphagie est une altération de la déglutition, c’est-à-dire une difficulté à avaler de la nourriture ou de la salive – Photo : Publicité

L’avancée du coronavirus au Brésil et dans le monde a nécessité une mobilisation immédiate et sans précédent pour que l’aire de santé puisse prendre en charge le nombre élevé de personnes infectées par le virus. Au Brésil, l’Hospital das Clínicas de la Faculté de médecine de l’USP est devenu un centre de traitement des patients infectés. Parmi les étapes de ce processus, il y a l’orthophonie, un domaine qui, lorsqu’il est impliqué, rend le traitement des personnes atteintes de covid plus court et plus efficace-19.

Parmi les problèmes causés par le covid-19, il y a la dysphagie, nom donné à la difficulté à avaler, qui, dans ce cas, est causée par une assistance respiratoire au long cours. L’intubation et la ventilation peuvent être des exemples. Le traitement de la dysphagie dépend de la performance d’un orthophoniste. Au HC, depuis mars 2020, plus de 8 mille séances d’orthophonie ont été réalisées pour la rééducation des patients atteints de covid-19.

Sur ces 8 000, 29,8% présentaient des séquelles dans la capacité à avaler et à se nourrir, beaucoup continuant même à dépendre de la voie d’alimentation alternative. Ceux qui ont récupéré rapidement ont subi jusqu’à deux séances d’orthophonie pour se réadapter. « Le problème avec l’intubation, c’est que vous sacrifiez la structure musculaire du cou utilisée pour pouvoir avaler », explique le professeur Claudia Regina Furquim de Andrade, du département d’orthophonie de la FMUSP, dans une interview avec le programme Journal USP sur l’air 1ère édition.

Ceux qui n’ont pas réussi à se réadapter rapidement ont eu besoin d’un suivi en ambulatoire ou souvent à distance. « Il était très difficile pour le patient de retourner à l’hôpital pour recevoir des soins. Il a été empêché de recevoir des patients ambulatoires en raison de la contamination. Il y avait plusieurs défis », dit Claudia, mentionnant que, depuis août 2020, un programme de service téléphonique pour la réadaptation a été mis en place.

« En plus de la perte de poids de la personne, il existe des compromis dans le soutien nutritionnel et un risque accru de développer une pneumonie », explique Claudia à propos des impacts de la dysphagie, qui nécessitent l’attention de l’orthophoniste impliqué dans le suivi des patients. « Cette expérience du covid a été un grand défi pour l’orthophonie, car nous n’avions aucune expérience dans la prise en charge des patients lors de catastrophes et d’épidémies. Nous avons dû développer de nouvelles stratégies de service plus rapides. Le patient a dû quitter l’hôpital et nous avons dû rapidement réhabiliter la déglutition », ajoute-t-il.


Journal de l’USP en direct
Jornal da USP no Ar est un partenariat entre Rádio USP et Escola Politécnica, la Faculté de médecine et l’Institut d’études avancées. Nà l’antenne, par Rede USP de Rádio, du lundi au vendredi : 1ère édition de 7h30 à 9h00, avec une présentation de Roxane Ré, et autres éditions à 10h45, 14h00, 3 : 00h00 et 16h45. À Ribeirao Preto, l’édition régionale sera diffusée de 12h à 12h30, avec des présentations de Mel Vieira et Ferraz Junior. Vous pouvez vous connecter à Rádio USP à São Paulo FM 93,7, à Ribeirão Preto FM 107,9, sur Internet à l’adresse www.jornal.usp.br ou via l’application Jornal da USP sur votre téléphone portable.

Vous pourriez également aimer...