Le Venezuela

Le Mexique reçoit le Sommet des travailleurs

À partir de ce vendredi, le Mexique accueillera le Sommet des travailleurs des Amériques, un forum qui réunira la classe ouvrière et les mouvements sociaux du continent, dans le but de rejeter l’exclusion lors du IX Sommet des Amériques, qui se déroulera jusqu’à aujourd’hui dans la ville de Los Angeles, États-Unis (USA).

Le sommet aura lieu à Tijuana, au Mexique.

« Notre objectif stratégique est de combattre la violence exercée sur notre peuple, en particulier par l’impérialisme américain et canadien. Nous assistons à un processus de recolonisation de nos peuples, qui s’exprime par la croissance disproportionnée du racisme, de la pauvreté, du chômage et de la précarité, la détérioration environnementale des territoires, la violence de genre et culturelle, et la criminalisation de la migration », se réfère le responsable site Internet du Sommet des travailleurs.

Au Sommet des travailleurs, qui culminera le dimanche 12 juin ; la pauvreté croissante sera discutée; le chômage et la précarité de l’emploi ; la violence contre les syndicalistes et les militants sociaux ; violence sexiste, diversité sexuelle et culturelle; le racisme structurel et la violence contre les peuples autochtones.

Le rejet du blocus imposé par les États-Unis contre Cuba et le Venezuela sera également un thème central du Sommet des travailleurs.

Cette conférence est organisée par des travailleurs du Mexique, du Venezuela, du Nicaragua, de Cuba, du Honduras et des États-Unis.

Le Mexique accueille l’événement populaire, après le Sommet des peuples, qui s’est mobilisé à Los Angeles, pour refuser l’exclusion de ces trois pays de l’événement diplomatique.

Participeront au nom du Venezuela la Fédération bolivarienne des travailleurs des transports – secteurs connexes et connexes (FBTTT), la Central Bolivariana Socialista de Trabajadores (CBST), la Fédération nationale des travailleurs du secteur public (FENTRASEP), la Fondation latino-américaine pour les droits de l’homme (FUNDALATIN), Courant révolutionnaire de Bolívar et Zamora (CRBZ), La Plate-forme de la classe ouvrière anti-impérialiste (PCOA).

Vous pourriez également aimer...