Le Venezuela

Les États-Unis violent à nouveau l’espace aérien vénézuélien

Le ministre du Pouvoir populaire pour la Défense, G/J Vladimir Padrino López, a dénoncé ce vendredi qu’un avion militaire américain survolait l’espace aérien vénézuélien.

Selon un communiqué publié par les Forces armées nationales bolivariennes (Fanb), un avion de type C-17 de transport militaire lourd appartenant à l’armée de l’air des États-Unis d’Amérique du Nord, a parcouru environ 14 milles marins au-dessus de la zone la plus à l’ouest de la Sierra de Perijá, État de Zulia.

L’événement s’est produit hier soir, jeudi 22 juillet, à partir de 20h47. jusqu’à 20h50 (intervalle de 3 minutes).

Dans un article publié sur Twitter, il a souligné : « Je rejette catégoriquement la violation de notre espace aérien souverain par un avion militaire américain. Cela se produit au moment où Iván Duque cède servilement la souveraineté du peuple colombien à des bases militaires étrangères. C’est une menace sérieuse pour toute la région », a-t-il déclaré.

Voici la déclaration complète :

Les Forces armées nationales bolivariennes dénonce la violation de l’espace aérien vénézuélien par un avion de type C-17 de transport militaire lourd appartenant à l’armée de l’air des États-Unis d’Amérique du Nord, un événement qui s’est produit hier soir le jeudi 22 juillet à partir de 8h00. après-midi : 47 heures. jusqu’à 20h50 (période de 3 minutes), effectuant un voyage d’environ 14 milles nautiques sur la zone la plus à l’ouest de la Sierra de Perijá, état de Zulia.

Cette provocation flagrante se produit dans le cadre des exercices militaires combinés menés par l’armée de l’air et l’armée colombiennes respectivement dans les départements d’Antioquia et de Cundinamarca, dans lesquels sont également présents des avions de chasse américains F-16 et RC135 pour l’exploration stratégique. Il convient de noter que jusqu’à présent en 2021, les avions nord-américains ont violé la région d’information de vol (FIR) de la Maiquetía à 21 reprises, entraînant une violation grave des normes aéronautiques internationales.

Nous réitérons devant la communauté internationale et les organisations multilatérales que la présence de bases nord-américaines sur le territoire colombien représente une menace permanente et constitue un mécanisme d’ingérence atroce qui affecte de manière significative la stabilité de la région des Caraïbes et de l’Amérique latine, où, grâce à l’effort intégrationniste de le commandant suprême Hugo Chávez, a travaillé à sa consolidation en tant que Zone de paix.

Nous sommes conscients que dans le cadre des exercices susmentionnés, des missions de reconnaissance sont menées vers la zone géographique vénézuélienne, c’est pourquoi nous n’excluons pas d’autres actions hostiles possibles qui menacent notre souveraineté et notre intégrité territoriale. En ce sens, le citoyen Nicolás Maduro Moros, président constitutionnel de la République bolivarienne du Venezuela, commandant en chef des FANB, a donné des ordres précis pour rester vigilant et répondre avec force à tout acte d’agression.

Chavez vit !… La Patrie continue !

Indépendance et patrie socialiste !… Nous vivrons et gagnerons !

Indépendance ou rien ! Toujours fidèles !… Jamais traîtres !

Le Soleil du Venezuela est né à Essequibo !

Caracas, le 23 juillet 2021

VLADIMIR PADRINO LÓPEZ

général en chef

Vous pourriez également aimer...