La Colombie

L’évasion de Camargo et le meilleur colombien en compétition, c’est ainsi que vont les cyclistes de café

La septième étape de Tour d’Italie 2022, qui a commencé de Diamante et Potenza, et a présenté le premier jour avec une montagne avec une longue longueur de 196 kilomètres, je l’ai eu Koen Bouwman du Jumbo Visma, avait comme protagonistes les Colombiens, en particulier le coureur Diego Camargo.

Une section secouée par l’échappée dans laquelle le cycliste du café a tenté sa chance, montrant ses talents de grimpeur, cependant le gros travail du Jumbo a étouffé les chances de victoire.

Davide Formolo et les Hollandais Tom Dumoulin, Koen Bouwman et Bauke Mollemaa devancé le groupe, donnant comme prix à l’expérimenté Dumoulin la sociabilité.

Les échappés en sont venus à avoir plus de cinq minutes d’avance sur le peloton, ce qui a favorisé Bouwman dans ses chances d’être le leader et qui a réveillé Trek-Segafredo, qui s’est rendu compte que le seul moyen de conserver le maillot rose de Juan Pedro López était d’accélérer la course, d’essayer de réduire l’écart et sa stratégie a bien fonctionné avec Mollema.

« Grâce à mon équipe qui m’a donné la confiance d’être là, on a essayé à nouveau les choses étaient faites, mais au final on était avec des gens très expérimentés, je pense qu’ils nous ont battus, mais les sensations se sont beaucoup améliorées et on est très content de quel manque de carrière »


Harold Tejada de l'équipe d'Astana.  Photo: Instagram Harold Tejada

Harold Tejada de l’équipe d’Astana. Photo: Instagram Harold Tejada

Le meilleur Colombien après avoir terminé la 7e journée est toujours Santiago Buitrago qui se positionne dans la case 18.

  • 18. Santiago Buitrago – +2:18
  • 24. Ivan Ramiro Sosa – +3:05
  • 49. Diego Camargo – +16:04
  • 54. Harold Tejada – +19:50

Pour Bouwman, il s’agit de sa première victoire dans le Giro d’Italia. Sa dernière victoire est survenue dans le relais mixte du contre-la-montre du Championnat du monde 2019, tandis que sa seule victoire consécutive est survenue dans la troisième étape du Critérium Dauphiné.

Le peloton a atteint la ligne d’arrivée à 2:59, étant le premier Espagnol de l’étape Alejandro Valverde (Movistar), qui a terminé neuvième, une place devant Carapaz.

Le classement général est toujours mené par Juan Pedro López, devant l’Allemand Lennard Känma, à 38 secondes. Troisième est l’Estonien Rein Taaramäe (Intermarché) à 58 ans, quatrième le Britannique Simon Yates à 1:42 et cinquième le Belge Mauri Vansevenant à 1:47. Pello Bilbao est huitième à 2h00, selon les informations fournies par l’agence EFE.

Vous pourriez également aimer...