Le Brésil

Pour plaire aux hommes d'affaires, Doria fait passer neuf régions à la phase jaune

São Paulo – Le gouverneur de São Paulo, João Doria (PSDB), a annoncé aujourd'hui (7) que neuf régions de l'État ont été déplacées vers la phase 3 jaune du plan de São Paulo. Avec la mesure, ils pourront ouvrir, en plus des centres commerciaux et des grandes rues commerçantes, des bars, des restaurants et des salons de beauté. De plus, il a anticipé la validité de la nouvelle carte pour demain (8), répondant à une demande d'hommes d'affaires, motivée par la fête des pères, dimanche (9). Une fois de plus, le gouvernement Doria a passé en revue les règles et a adopté les régions qui étaient en phase 1-rouge, directement à la phase 3-jaune et a utilisé la manœuvre effectuée il y a trois semaines, ce qui permet aux régions à forte occupation des soins intensifs de passer de la phase.

Seules les régions de Franca et Registro restent en phase 1-rouge. Dans la phase 2-orange se trouvent les régions de l'Ouest et du Nord du Grand São Paulo, Barretos, Presidente Prudente et São José do Rio Preto. Les régions d'Araçatuba, Marília, Bauru, Sorocaba, São João da Boa Vista, Campinas, Taubaté, Ribeirão Preto et Piracicaba sont passées à la phase 3-jaune. Les deux derniers sont passés directement de la phase rouge, plus restreinte, à la phase actuelle, sans passer par les 2 oranges. Les deux ont encore plus de 70% d'occupation des unités de soins intensifs, ce qui devrait les placer dans cette phase.

Doria a assoupli les règles, précisément pour faciliter la
transition de phase. Avant, le taux d'occupation maximal de l'ICU pour la phase verte
il était de 60%, mais maintenant il peut atteindre 75%. L'objectif est de faciliter le passage des
phase 3-jaune à 4-vert, ce qui permet l'ouverture à des heures normales avec jusqu'à
60% de l'occupation. Mais cela permet également aux régions à forte occupation des soins intensifs
passer à d'autres phases.

Oscillation

Les données indiquent également une forte fluctuation chaque semaine, en particulier dans le nombre de nouveaux cas. Le 23 juillet, l'Etat a enregistré une baisse de 5% du nombre de nouveaux cas, 4% des nouvelles admissions et 3% des décès, par rapport à la semaine précédente. La semaine dernière, les données ont montré une augmentation de 54% des nouveaux cas, une diminution de 1% des nouvelles hospitalisations et de 2% des nouveaux décès. Aujourd'hui, 10% de baisse des nouveaux cas, 7% des nouvelles hospitalisations et 4% des nouveaux décès.

De plus, il y a deux semaines, la moitié des régions ont enregistré une augmentation des cas. La semaine suivante, toutes les régions ont vu une augmentation de plus de 20% – et jusqu'à 130% – du nombre de nouveaux cas. Cette semaine, seules huit régions ont enregistré une augmentation des nouveaux cas, tous inférieurs à 45%.

Pour le secrétaire d'État à la Santé, Jean Gorinchteyn, cependant, les données indiquent le succès face à la pandémie. «C'est la meilleure phase de stabilisation à São Paulo. Même la capitale, qui était l'épicentre de la pandémie, fait de bons progrès en termes de flexibilité », a-t-il déclaré.

Selon le rapport le plus récent, São Paulo compte 24 735 décès et 608 379 cas confirmés du nouveau coronavirus. Le taux d'occupation de l'USI est de 58,1% dans le Grand São Paulo et de 59,8% dans l'État. Le nombre de patients hospitalisés est de 12 734, dont 7 352 dans le service et 5 382 à l'USI.

Vous pourriez également aimer...