Pueblo Llano produit 79 000 tonnes de pommes de terre par an

Au total, 79 000 tonnes de pommes de terre sont produites chaque année dans la municipalité de Pueblo Llano, dans l'État de Mérida, dont 70 pour cent sont distribuées dans les principales villes du pays, selon le maire de la municipalité, Rosalino Quintero. portail de VTV.

« En ce qui concerne la production de carottes, nous avons le meilleur secteur du Venezuela. Actuellement, nous produisons 67 000 tonnes par an. Il nous suffit d'améliorer les systèmes d'irrigation à Pueblo Llano, la municipalité avec la plus grande résistance à Mérida », a déclaré Quintero lors de sa participation au programme Cultivando Patria.

Il a déclaré que la vente de carburant aux producteurs paysans de Pueblo Llano s'est améliorée ces derniers temps ; Il a toutefois souligné qu'avec le soutien du gouverneur Jehyson Guzmán, « nous avons travaillé en très étroite collaboration » dans divers domaines d'intérêt commun.

Pour sa part, le ministre du Pouvoir populaire pour l'Agriculture productive et les Terres, Wilmar Castro Soteldo, a souligné qu'au Venezuela « nous devons travailler pour notre pays », quelles que soient les divergences politiques qui existent.

Lutte contre le trafic de semences

Lors de l'émission Cultivando Patria, le ministre Castro Soteldo a profité de l'occasion pour dénoncer l'entrée au Venezuela, par contrebande, de semences de pommes de terre et d'intrants agricoles vendus sans autorisation de l'Institut national de santé agricole intégrale (INSAI).

« Comme la frontière avec la Colombie est fermée, ces graines entrent sans contrôle. Notre mission est d’avoir une main de fer pour l’appliquer dans ces cas-là », a déclaré le haut responsable. En outre, il a averti que les mafias de la contrebande « profitent de l’innocence, de la franchise et de la gentillesse des producteurs ».

Enfin, le ministre de l'Agriculture et des Terres productives a souligné que les producteurs ne se reposent pas pour garantir l'approvisionnement alimentaire du Venezuela et ainsi renforcer la souveraineté alimentaire de la nation.